Au pays des petits fruits fait sa part pour la recherche

photo_capsule_2
Nous sommes désolé pour les délais concernant les commandes en ligne.... vous êtes nombreux à vouloir naviguer sur notre site et trouver toute l'information pertinente sur nos produits offerts. Nous travaillons d'abord pour vous offrir les meilleurs petits fruits en kiosque sans perdre de vue notre objectif de mettre fonctionnel notre site internet. Merci de votre compréhension.
Régie de cultures plus durable
 «C’est notre façon d’investir en recherche et développement, précise l’horticulteur. En rendant disponibles des parcelles de nos champs pour l’avancement des connaissances scientifiques, nous avons le privilège de côtoyer les chercheurs et d’améliorer nos connaissances en ce qui concerne le développement d’insectes nuisibles et la propagation des maladies fongiques. Ce que l’on vise par cette recherche c’est d’améliorer nos méthodes de lutte contre les ravageurs par un meilleur usage des produits de synthèse couplés avec des produits de lutte biologiques, comme par exemple des prédateurs naturels.»
Site de démonstration à la ferme
Coordonné par le carrefour industriel et expérimental de Lanaudière (CIEL) et financé par le programme gouvernemental Prime-vert, le projet explore des méthodes de contrôle d’insectes et de maladies, considérées comme étant à moindre risque. Pour y arriver, trois sites de démonstration ont été mis en place, et ce, dans trois régions agricoles différentes : Laurentides (Au pays des petits fruits), Capitale-Nationale (Ferme François Gosselin) et Chaudière-Appalaches (Kiosque des grands jardins). Un projet qui se poursuivra jusqu’à l’été 2021. Trois insectes (la tétranyque à deux points, la punaise terne et la drosophile à ailes tachetées) et trois maladies (blanc, moisissure grise et anthracnose) ont été ciblés. Ce sont les plus dommageables.